Partagez|

Haru Asuka ~ reborn.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
tacky... 'cause you're worth it !
avatar

tacky... 'cause you're worth it !

Messages : 3
Date d'inscription : 24/10/2011
▬ Arme : aucune
▬ État psychologique : ben... Je sais pas...
▬ Un mot de toi : de moi ? uh...

MessageSujet: Haru Asuka ~ reborn.   Lun 24 Oct - 1:19





N O M : Asuka
P R É N O M : Haru
 G E : 16 ans
S E X E : Mâle
D A T E . D E . N A I S S A N C E : 08 mai
O R I G I N E S . OU . C O N T E S : Japonais
O R I E N T A T I O N . S E X U E L L E : Gay

G R O U P E : $trawberry
D E M A N D E . D ' H A B I T A T I O N : nope.






Let's Talk About You.
«Sinon, tu voudrais bien nous dire ce qu'il y a dans ta tête en 15 lignes?»


Pour faire court, Haru à tout d'un boulet. Okay okay je vais me justifier. Alors, commençons par sa maladresse légendaire, la loose totale quoi ! Si quelqu'un doit s'étaler au milieu de la cour du lycée, devant tout le monde, ce sera forcément lui... et comme il est miro il porte des lunettes, donc elles seront tombées par terres et là... vous voyez Irma dans Scoobidoo ? Mais si, celle qui passe son temps à quatre pattes à chercher ses lunettes sur le sol ! Et bien c'est exactement Haru ! De plus, avec sa loose surnaturel, vous pouvez être sûr que ses lunettes seront fêlée à cause de la chute... mais non j'exagère pas ! Ça lui est déjà arrivé une bonne dizaine de fois, mais jamais deux fois au même endroit, il faut bien baptiser tous les endroits du lycée. Ah oui, notons que ça lui est arrivé le premier jour de cours au lycée... "trop la honte quoi" ! Enfin si encore ce n'était que ça... parce qu'en plus d'être maladroit il est tête en l'air... ça va souvent de paire. Et donc, rien que se préparer des pâtes, pour lui c'est tout un périple ! Et souvent sa fini en débordement de l'eau, en pâtes trop cuites ou pas très bonnes parce qu'il a oublié le sel. Allons bon, je pourrais encore parler des lignes et des lignes de ses mésaventures, alors, passons.

Bon en plus de ça, il réussit à battre un record du monde : celui de la mémoire la plus courte du monde... le poisson rouge est donc durement recaler à la deuxième place du classement, juste derrière Haru. Et j'exagère à peine ! Il note toujours ses devoirs avec attention dans son agenda sinon c'est foutu, il ne le fera pas, pas par mauvaise volonté, mais par simple oublie. Chez lui, le frigo occupe une place très importante, les penses-bêtes écris par sa mère en tapissent totalement la porte. "Pense à sortir le chien" ou "n'oublie pas de sortir les poubelles" si ce n'était pas écrit sur le frigo, le chien aurait chier partout dans la maison et je vous laisse imaginer l'était de la poubelle.

Aller, on rabaisse encore un peu Haru et ce sera tout. Donc Haru est "blonde". Non mais si. Vous savez, les blagues genre : une brune et une blonde se baladent en forêt, la brune s'exclame "oh un oiseau mort...", la blonde lève la tête et répond "où ça ?" ... c'est totalement ce que pourrait faire Haru. Grosse nouille va !

Bon bon bon... après avoir bien critiqué notre rouquin, il est temps de lui jeter des fleurs un peu. Donc malgré tout, Haru est un garçon gentil, toujours prêt à rendre service et du genre à faire passer les autres avant sa propre personne. Il est donc un ami sur qui l'on peut compter.

Il est aussi très jovial et toujours optimiste. Il aime s'amuser et rigole d'un rien. Il n'est pas non plus du genre à pleurnicher ou à se plaindre, même quand il se fait mal ou qu'il se paie la honte devant tout le lycée... pourtant avec ce qu'il mange le pauvre, il aurait de quoi chialer !








Wow, You Must Be A Model.
«Maintenant c'est 10 lignes de Physique ma poule.»


Hum Haru ne pourrait être un modèle... déjà il est trop petit ensuite il est trop moche pour ça. Il mesure seulement un mètre cinquante et un et pèse quarante-trois... en gros c'est un rapport taille / poids tout à fait normal malgré une taille plutôt petite pour un garçon de 16 ans.

Bon alors passons aux déteaux (quoi on dit détails ?). Haru est roux / brun, ses cheveux sont mi-long et assez pénible a coiffé. Ce qui explique les petites barrettes jaunes dans ses cheveux... déjà qu'il est myoppe, si en plus ses cheveux lui caches les yeux, il va finir par se manger des murs.

Parlons-en de sa myoppie ! Elle lui fait porter des lunettes avec des verres en cul de bouteille. Même Harry Potter il a des lunettes cool à côté de lui ! Bref sous ses loupes se trouvent les yeux de Haru, de grands yeux marrons... et comme le dit un vieux proverbe chinois "yeux marrons, yeux de cochons" ... euh... next.

Bon en gros voilà pour la bouille de notre petit cochon. Concernant son corps... à seize ans il est toujours imberbe et n'a toujours pas euh la fierté de se raser le menton... enfin cela dit, ça lui évite bien de perdre son temps avec ça. Donc voilà, Haru n'as rien qui puisse intéresser les filles : il n'est ni virile ni musclé... et comme si ça ne suffisait pas, il se cache derrière des vêtements terriblement banaux (on dit banals ? fufu). Enfin bon, au lycée c'est pas un souci puisque l'uniforme est obligatoire. Mais dans la vie de tous les jours il est adepte du pantalon tout bête et du pull presque ringard... et oui tant qu'à être moche, autant l'être jusqu'au bout !






Follow Me, Follow Me, I'll Tell You A Story.
«Tu dois être capable de me raconter ta vie en 25 lignes, pas vrai?»


Haru est né, comme son prénom l'indique, pendant la belle saison du printemps, le moment de la renaissance après le froid mortel de l'hiver. Mais avant de parler de ce printemps, il serait préférable d'évoquer des évènements situés avant sa naissance, des évènements sans lesquelles il n'aurait jamais vue le jour.
Dans une petite ville japonaise, Midori Hana, 18 ans et Asuka Kosuke 20 ans, deux êtres que tous séparaient ont fini par se rencontrer sous un arrêt de bus. Elle partait faire des études, il devait partir pour Tokyo afin d'y reprendre l'entreprise de son père décédé. Il pleuvait. Elle était trempée jusqu'aux os et s'était vite réfugiée sous l'abri bus. Il était voiture et elle, elle attendait le bus qui la mènerait à Tokyo. Il passa devant et s'arrêta. Il lui demanda où elle allait. "A Tokyo ? C'est aussi là que je me rend je vous dépose ?" Elle hésita. Puis finalement, accepta. Heureux hasard ou coup du destin ? Difficile de savoir. Seulement, ils avaient beaucoup de points communs et puis, il la trouvait très charmante et elle, le trouvait très beau. Inutile d'expliquer la suite.
Deux ans après leur rencontres eut lieu leur mariage et la petite Asuka Natsuki était âgée de 1 an. Ils menaient une vie de famille heureuse. Trois ans plu tard, ce fut au tour du jeune Asuka Haru de découvrir le monde.
Une merveilleuse famille en somme. Deux parents qui s'aiment, deux enfants adorables. Tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes. Mais comme on préfère toujours raconter ce qui va mal, il est préférable de faire une ellipse temporelle.
Voila, on vient d'avancer de neuf ans. Neuf années de vie communes. Et l'amour n'est pas toujours éternel. Ainsi Kosuke fini par se lassé d'Hana. Il préférait les jeunes filles qu'il rencontrait au bar lorsqu'il ne rentrait pas à la maison. Et puis Hana fini par savoir tout ça. Une grosse dispute éclata un soir, très tard. Cela réveilla les enfants alors âgés de douze et neuf ans. Comment comprendre que deux être si important à vos yeux puissent d'un coup se déchirer sans se préoccuper du reste ? C'est ainsi que Hana entama une procédure de divorce. Cela mit du temps mais au final, c'est elle qui obtint la garde des enfants. Un week end sur deux ils allaient chez leur père. Haru eu besoin d'un peu de temps pour se faire a cette nouvelle situation.
Et la vie repris un cour normal, Natsuki et Haru voyaient de moins en moins leurs père, et de toute façon ça leur était bien égale car chaque fois qu'ils le voyaient il passait plus de temps avec ses nouvelles petites amies qu'avec eux. Il n'y a rien à raconter ici. Vous savez à peu près tout de la simple vie d'Haru.
Ce qui nous intéresse vraiment c'est "comment est-il arrivé dans le monde du miroir ?"
Nous sommes en été, il fait beau, il faut chaud, c'est les vacances. La belle vie ! Une journée qui avait commencée comme les autres, levé plutôt tardif, petit déjeuner, s'habiller sans se presser puis aller faire un tour en ville avec sa grande soeur. Une journée banal, elle devait aller au centre commercial pour s'acheter des nouvelles fringues et c'était son frère sa victime préféré de shopping ! C'est toujours mieux de faire les boutiques à deux. Haru est prêt. Il attend que sa soeur le soit aussi. Mais vous savez, certaines filles sont très longues ! Il attend dans le hall de la maison. Presque dix minutes qu'elle dit qu'elle arrive. Un bref soupire. Autant s'asseoir sur le canapé du salon. Étrangement, le salon n'a rien de différent mais... Haru se sens bizarre. Le reflet dans le miroir de la pièce est-il différent ? Il y a quelque chose qui ne tourne pas rond. Haru se lève et se dirige vers l'objet, il vient d'oublier tout le reste, pose une main sur le verre. Les yeux du garçon s'écarquillent : plus de verre, juste, du gaz ? Ainsi il est attiré par l'objet. Non pas par l'objet. C'est autre chose. Avant même de réaliser ce qui se passe le jeune japonais se retrouve "de l'autre côté du miroir". Haru reprend ses esprits. Où suis-je ? C'est la question qu'il se pose. Une pièce. Vide. Non, il y a un miroir sur le mur. Un miroir brisé. Comment est-ce possible ? Comment revenir ?!

"Tu sais ce que ça signifie ? demande une voix enfantine, pourtant, il n'y personne à par lui. Tu ne retournera plus chez toi, mais console toi, oublie ta triste réalité et ouvre cette porte."

"Qui es-tu ? Quelle po... Ah la porte là... mais elle était pas là y a deux secondes... ou j'avais pas vue."

"Elle t'emmènera à la première étape de ton voyage. Bon jeu hihi"

"Quel jeu ?"

Plus un bruit, la voix c'est tue.

"Hé mais attend ? Je veux rentrer chez moi... si je fais pas les boutiques avec ma soeur elle va me tuer..."

Pas de réponse. Haru soupire.

"Bon, puisque je n'ai pas le choix, je me suis endormis sur le canapé en attendant Natsuki on dirait... j'en ai marre de faire des rêves débiles, vivement que je me réveilles... il est quand même bien angoissant ce rêve là. Vivement que Natsuki descende et vienne me secouer, elle va sûrement gueuler, j'imagine déjà la scène."







V O U S . V O U L E Z . U N . R A N G ? tacky... 'cause you're worth it !
P S E U D O : Yumiko ~
A G E : Toujours 21 u_u
A P P R É C I A T I O N . D U . F O R U M : 10/10 of course x)
P R É S E N C E : 7/7
A U T R E . C H O S E ? beuh...
C O D E : fufu pas la peine ~





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Haru Asuka ~ reborn.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BJ - Madness Return :: Les protagonistes. :: Chapitre III. :: Les fiches validées.-