Partagez|

Mad Hatter - U.C

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Messages : 1
Date d'inscription : 20/12/2011
▬ Arme : Un couteau à cake
▬ État psychologique : Instable - fou
MessageSujet: Mad Hatter - U.C   Mar 20 Déc - 19:49





N O M & P R E N O M : inconnu
S U R N O M : Mad Hatter -souvent abrégé en Hatter-
 G E : 21 ans
S E X E : Masculin
D A T E . D E . N A I S S A N C E : 8 janviers
O R I G I N E S . OU . C O N T E S : Le monde du miroir - Alice aux pays des merveilles
O R I E N T A T I O N . S E X U E L L E : Indécis

G R O U P E : Cloudberry
D E M A N D E . D ' H A B I T A T I O N : Je la possède déjà =P






Let's Talk About You.
«Sinon, tu voudrais bien nous dire ce qu'il y a dans ta tête en 15 lignes?»


Fou, fou, il est fou ! C'est lui le meurtrier du temps ! C'est lui le fou qui as tout détraqué !
Oui Hatter est fou, mais ça ce n'est pas nouveau, qui n'est pas au courant des spasmes qui parfois le parcourt ? Qui ne connait pas cette homme, à la tasse de thé soudé à la main, qui vous sourira d'une manière plus que suspecte en vous proposant une petite part de thé ? Hatter ne sait plus ce qu'il dit, il ne fait même plus attention à ce qu'il dit, tant pis cela n'a pas de sens aux yeux des autres, cela en aura toujours pour lui. Et ne tâchez pas de lui en faire la remarque ou il deviendra fou de colère ! Oh oui, Mad Hatter n'aime pas qu'on le reprenne, qu'on lui dise que ce qu'il raconte n'a pas de sens, car tout à un sens, c'est vous qui n'êtes de pauvre ignorant, voilà tout ! Fou et détraqué, il ne sera pas étonnant de l'entendre vous demander « pourquoi un bureau ressemble-t-il à un corbeau ? » tout en ignorant la réponse. Car l'homme aime les devinettes, il aime rire et pour le peu d'une bonne blague, il vous offrira l'hospitalité avec grand plaisir, du moment que vous satisferez son cota de fou rire par semaine. Hatter rie de tout et de rien, parfois même il en devint désobligeant, oubliant les règles de politesse. Mais parfois, la politesse lui revint et alors avec obligeance il vous en fera une montagne et un éloge.
Il est bien difficile de savoir à qui nous allons avoir affaire à chaque fois que nous le rencontrons, car Hatter est instable, à tout moment il peut montrer une nouvelle facette de son caractère, à chaque moment il peut prendre la moindre remarque au rouge et monter sur ses gonds.
Pourtant Mad Hatter est un homme doux et aimable, qui aime la bonne compagnie et les longues après-midis à boire le thé avec quelques petits gâteaux tout en savourant un sucre de soleil. Voir du monde est son plus grand plaisir, car ne faut-il pas savoir être sociable et aimant dans la vie ? Paradoxalement, si on le sort de sa routine habituel, si on l'empêche de boire son thé à six heure, heure qu'il est à longueur de journée depuis vingt ans, il se fâchera, lâchant sa colère sur les coupables, les fusillant du regard tout en leur souriant froidement, couteau à cake en main.

Il ne faudra pas lui en vouloir s'il ne se souvient plus de vous, ou de ce que vous veniez de lui dire, même si il y a une minute de cela vous preniez le thé gaiement avec lui tout en parlant des derniers potins sur Black Widow. Hatter à la mémoire courte, ou pour être plus correcte tout aussi instable que lui. Elle s'amuse à lui jouer des tours, lui faisant oublier certaines chose, certain détail, les lui rappelant alors cinq minutes après. Il déteste d'ailleurs cela et s'en ronge les ongles dès qu'il commence à prendre conscience que quelque chose lui échappe. Il entre à ce moment-là dans une phase de stresse et d'angoisse incontrôlable, à moins de dire le mot magique « cuillère ». Étrange je vous le conçois, mais de la part d'un fou, rien n'est plus surprenant.
Hatter aime les cadeaux, surtout lorsqu'on lui en offre, les faire, c'est moins amusant, mais il est toujours agréable de voir les doux sourires des heureux élus. Hatter n'aime pas la tristesse, il n'aime pas voir les gens tristes, alors il ira vers eux, tasse de thé à la main et leur proposera un morceau tout en fredonnant la chanson qui arrêta le temps. Aller savoir pourquoi, celle-ci ne quitte jamais sa mémoire et encore moins ses songes. Car les songes de Mad Hatter ne sont pas de beau rêves, il en souffre continuellement, de ces affreux cauchemars qui le réveille en pleine nuit. Il se demande bien souvent si cela n'est pas un coup monter entre La Reine de Cœur et le temps pour le punir d'avoir tuer celui-ci.

Il est difficile pour lui d'être fidèle, il aime la légèreté et virevolter à droite à gauche, ne pas avoir de port d'attache, se sentir libre comme le papillon qui vient de se poser sur sa tête. Mais pourtant, il aimerait avoir un homme ou une femme à la maison, le/la retrouver tous les soirs et se blottir dans ses bras. Car il est bien connu que Hatter ne sait si il aime les hommes ou les femmes. Cependant il est incapable de se satisfaire d'une personne et ceux qu'importe tout l'amour qu'il possédera pour cette personne. C'est encré dans ses mœurs, dans ses habitudes.





Wow, You Must Be A Model.
«Maintenant c'est 10 lignes de Physique ma poule.»


Comme la folie te siée à merveille Hatter ! Mais regarda toi donc dans le miroir.
Une tignasse rousse ondulée, encadrant un visage légèrement arrondis. Visage doux mais pourtant si mal traité par son propriétaire, les spasmes et rictus en tout genre n'y sont pas pour rien. Hatter est plutôt grand, du haut de ses 1m83 et il aime s'agrandir encore un peu plus en se perchant sur des talons, bien souvent aiguille.De loin, vous en conviendrez, il est bien difficile de définir à quel genre appartient le mangeur de thé. En effet, sa fine carrure, ainsi que son apparence général sont trompeuses. Est-ce un homme ou une femme ? Hatter aime jouer de ce côté ambiguë et l'accentue souvent en couvrant ses lèvres d'une fine couche de rouge, ou bien en laissant pousser ses ongles outre mesure. Hatter aime être coquer et se maquiller le matin, mettre en valeur son regard légèrement doré et son visage même. Mais ce qu'il aime par dessus tout ce sont les costards cravates, (même si à vrai dire, c'est plus des nœuds que des cravates que monsieur porte) il en porte chaque jours, accompagné de son chapeau haut de forme, avec ce prix fixé dessus 10/6. Un oublie de sa part probablement.
Sa démarche est tantôt légère, tantôt lasse. Ses courbes suivent généralement le mouvent, laissant alors s'afficher face à vous un homme que la folie à rendu resplendissant ou bien déprimant. Qu’importe la démarche, qu'importe la tenue, sur son visage sur sa façon d'être se lit toujours la folie.





Follow Me, Follow Me, I'll Tell You A Story.
«Tu dois être capable de me raconter ta vie en 25 lignes, pas vrai?»


N'y croyait pas, mais Hatter ne fut pas toujours fou. Plus jeune il avait toute sa tête. Ses parents étaient si fière de lui, il avait un avenir prometteur comme chapelier et ils espéraient bien un jour le voir servir une cours entière en les couvrant de ses plus beaux chapeaux. Mais un matin, lors de sa dix-septième années, il perdit la tête. La fièvre qui l'avait cloué au lit pendent si longtemps eut raison de son mental et quand bien même qu'il fut guéri, plus jamais il n'eut de raison. Quel changement cela fut pour la petite famille, mais pourtant rien ne changeât la donne. Après tout, même si Hatter était fou, il était toujours aussi bon chapelier, voir même meilleure qu'avant !
À vingt ans, il pris la boutique de ses parents, qui étrangement s'évanouir dans la nature. Mais peu importait pour Hatter, les affaires tournaient et tout allait pour le mieux. Qu'elle vit paisible de petit bourgeois menait notre homme. Nombreuses apparitions publique lors de thé, de bal, de théâtre ou bien même d'opéra. Il faisait la cour aux femmes, comme aux homme, quoi que moins friand de ses derniers. À six heures du soir, il prenait le thé avec son ami March Hare qui avait encore toute sa tête à cette époque. Puis il profitait de sa soirée jusqu'au petit matin pour se lever au aurore et travailler sur la confection de ses chapeaux. À midi, il prenait son repas avec un invité qu'il s'amusait à changer tous les jours. À trois heure il retournait à ses chapeaux jusqu'à six heure, pour aller prendre le thé avec March Hare. Une année seulement s'écoula ainsi. Ce fut d'ailleurs la dernière année qu'il s'écoula dans le monde du miroir.

Au mois de mars de sa vingt-et-unenième année la Reine de Cœur donna un bal. C'était un bal merveilleux, tout le monde semblait y prendre plaisir, tout le monde s'y amusait, personne n'avait de visage triste, alors Hatter entreprit l'initiative de chanter. Quelle sombre initiative... Si seulement son esprit fou savait ce qui l'attendait, peut-être n'aurait-il pas chanté ? U.C







V O U S . V O U L E Z . U N . R A N G ? Je vous laisse vous amuser, j'aime l'absurde =D
P S E U D O : piou
A G E : 18ans
A P P R É C I A T I O N . D U . F O R U M : 5-6/10 à cause des nombreuse fautes qui traine u_u. Et je pense qu'une bonne relecture ne serait pas de refus, car il y a pas mal de faute inattention un peu partout, ne serait-ce que cette phrase dans le règlement: • En revanche, vous pouvez pour les perso du monde du miroir les surnoms sont autorisés (Mad Hatter, Queen of Hearts...).

P R É S E N C E :5 /7
A U T R E . C H O S E ?
C O D E : Strawberry is good for you


Par contre, j'ai eu un problème lors de mon inscription. F.A me disait que le pseudo Mad Hatter était déjà pris, pourtant je n'ai vu aucun membre avec. du coup j'ai du rajouter un point à la fin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mad Hatter - U.C

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BJ - Madness Return :: Les protagonistes. :: Chapitre III. :: Les fiche inachevées.-